La Dordogne, Joséphine Baker et le Château des Milandes

Le Château des Milandes fait partie des incontournables du Périgord. En famille, entre amis ou en amoureux, parcourez ses couloirs, ses jardins et l’univers de Joséphine Baker. Durant votre séjour en Dordogne, découvrez ce château aux multiples facettes.

Le passé tumultueux du Château des Milandes

Ce sont les seigneurs de Castelnaud, la famille de Caumont, qui ont fait construire le château des Milandes en 1489. Il fût pourtant abandonné par la suite, mis en vente et divisé pour créer deux résidences.
Il a été dévasté par un incendie après la Révolution. Mais en 1900, la restauration du château démarre grâce à Charles Claverie et l’architecte Laffilée. Ce dernier s’est rendu célèbre grâce à son travail à La Roque-Gageac.
Le château des Milandes fut acheté, après la Première Guerre Mondiale, au docteur Malès. C’est lui qui invita Joséphine Baker, après leur rencontre aux États-Unis, à venir y séjourner durant son voyage dans le Périgord.
Ce fut le coup de foudre immédiat pour l’artiste, qui le loua d’abord, puis l’acheta en 1947. Joséphine y fit installer l’eau courante et l’électricité pour le confort de sa famille et de tout le village !

En coulisse avec Joséphine Baker

Le château expose au fil de ses salles, les pans de vie de Joséphine Baker. Vous pourrez admirer les superbes costumes de scène de l’artiste dans le grand salon. Vous découvrirez aussi le travail minutieux en pâte de verre Murano et incrustation d’or qui a été fait dans la salle de bain.
Puis en sortant du château, le parc aux mille espèces arboricoles et les jardins à la française laissent place à un panorama splendide sur la vallée de la Dordogne.

Une restauration en plusieurs temps

Le château des Milandes a été rénové en totalité au fil du temps. C’est pourquoi, on retrouve des influences architecturales « Renaissance » et gothiques. On peut distinguer sur les balcons des gargouilles et des animaux mis en scène. Une tour à mâchicoulis a été rajoutée au nouveau corps de logis. Le jardin mène à la chapelle afin d’offrir à ses occupants la possibilité d’assister aux messes. Les enfants de l’artiste y furent baptisés, et Joséphine a célébré son mariage avec Jo Bouillon en 1947. De nos jours, elle ne se visite pas mais les actuels propriétaires Claude et Henry de Labarre et leur fille Angélique souhaitent la restaurer depuis son rattachement au Château fin 2016 : un budget de 1 million d’euros est annoncé.

Découvrez avec vos enfants l’art de la fauconnerie et participer aux séances photos, déguisez-vous et assistez aux spectacles au programme. La Brasserie vous cuisinera les spécialités périgourdines afin que vous ne rentriez pas de votre séjour en Dordogne sans y goûter.

 

Partage cet article sur

Laisser un commentaire