Le top 3 des spécialités de Toulouse

Capitale historique du Languedoc et chef lieu de l’Occitanie, la ville rose regorge de produits d’exception. Région de rugby, sa cuisine traditionnelle est aussi chaleureuse et conviviale que ses habitants. Nous avons sélectionné pour vous 3 spécialités culinaires provenant de Toulouse et sa région.

Le cassoulet de Castelnaudary

Le cassoulet est un ragoût à base de haricots lingots et de saucisses de Toulouse et/ou confit (dans sa version purement toulousaine). Pour la petite histoire, le cassoulet remonterait au siège de Castelnaudary durant la guerre de Cent ans. Les villageois décidèrent de mélanger leurs vivres pour nourrir leurs soldats. Dans une jatte, ils mirent lard, fèves, saucisses et porc à mijoter. Grâce à ce plat, les soldats prirent tant de force qu’ils réussirent à repousser les anglais. Les fèves ont, ensuite, été remplacées par des haricots lingots importés d’Amérique par Christophe Colomb.

Le fénétra, recette des grands-mères toulousaines

Le fénétra est, un gâteau que l’on consommait lors du repas de la fête d’origine gallo-romaine, la Férétralia. Il s’agissait de fêter les morts, par une grande procession, allant jusqu’à la grande nécropole, mêlant cortège, spectacles et jeux. A la suite, les familles se réunissaient pour partager le repas, qui se terminait par la dégustation du fénétra. Ce gâteau est un mélange d’amande, d’agrumes (citron confit par exemple) et d’abricot. La tradition perdue pendant l’entre-deux-guerres, est ré-instaurée dès 1963. Difficile de trouver le véritable Fénétra à Toulouse, seules quelques pâtisseries le proposent et rares sont les toulousains à l’avoir goûté. Vous pourrez aussi assister aux fêtes traditionnelles du Grand Fénétra du 24 au 27 juin 2017.

La violette de Toulouse

La violette de Toulouse est un emblème de la ville. Son arrivée à Saint-Jory, quartier nord ouest de Toulouse, date de 1854 avec la violette de Parme. On dit qu’un soldat de l’armée napoléonienne aurait ramené à sa fiancée un pied de violette. Les maraîchers vont alors développer cette culture avec une qualité telle que la violette donnera toutes ses notes de noblesse à la Toulouse. De nos jours, la violette colore et assaisonne les plats, les pâtisseries et les confiseries. La marque «Violette de Toulouse» est même déposée et on célèbre la fête de la violette chaque année en février.

Quel est votre péché mignon pendant votre séjour à Toulouse? Une idée parfaite à ramener dans vos bagages pour votre famille et vos amis !

Crédit photos : Isabelle Hurbain Palatin , lebonbon.fr , Caroline Lena Becker

Partage cet article sur

Laisser un commentaire